Pourquoi l’être humain s’abêtit

Rédigé par petitetremalfaisant - - Aucun commentaire

Site d'origine : https://desgeeksetdeslettres.com/pourquoi/pourquoi-etre-humain-abetit

Le livre Homo Deus de Yuval Noah Harari aborde un point important dont de nombreux d’entre nous avaient déjà l’intuition sans parvenir à mettre un mot sur cette idée.

Je veux parler de la tendance générale à abaisser le niveau général de culture et même d’intelligence de l’être humain par nos sociétés contemporaines : une tendance voulue et irréversible qui a pour but de faciliter la productivité des êtres humains au détriment de leur ascendant individuel.

L’homme préhistorique plus intelligent que nous

De nombreux anthropologistes affirment depuis longtemps que l’homme préhistorique devait déjà être plus intelligent que nous autres, sapiens contemporains. Son cerveau était plus gros que le nôtre. Et l’homme préhistorique devait penser à une multitude de choses pour sa survie : anticiper le mouvement des animaux sauvages, rechercher le moyen effiace de survivre et de tuer sans être tué lui-même, connaître les différentes espèces de plantes pour savoir lesquelles manger, lesquelles broyer pour se guérir, savoir se repérer sans montre avec les étoiles et le climat, savoir évaluer le danger, savoir manipuler les objets pour en faire des outils, migrer pour accompagner les changements climatiques. Autant de décisions qu’il serait difficile, pour nous autres, de prendre aujourd’hui sans l’aide de nos moyens technologiques.

(Voir Terrafemina : Les hommes préhistoriques étaient plus intelligents que nous)

L’être humain doit rentrer dans le troupeau

Un esprit individuel et conscient perturbe la course effrênée à la performance. Un individu à l’égo bien développé n’accepte pas facilement d’être commandé et réclame des conditions de vie toujours meilleures. Un individu à l’égo bien développé a du mal à cohabiter avec des millions de personnes autour de lui, et a tendance à ralentir le troupeau.

Yuval Noah Harari affirme que la révolution agricole a abaissé le niveau mental des animaux domestiques dans le but de les rendre plus maléables, plus dociles. Il ajoute que pour nous autres, êtres humains, la société va faire de même de manière à mieux nous manipuler.

L’avenir serait à des hommes qui possèdent des qualités augmentées : des qualités de communications et de traitement de données, mais en échange nos descendants perdront leur capacité d’attention, de rêve et de doute. La société désire des êtres fonctionnels qui agissent sans sourciller et sans trop réfléchir.

Pourquoi cette baisse d’intelligence de l’être humain

Nous venons d’en évoquer une possible raison : l’intelligence accrue de l’être humain serait un frein pour sa communication et sa cohabitation avec un nombre élevé de personnes. Mais d’autres chercheurs ont trouvé une autre explication, notamment le docteur Jan te Nijenhuis de l’Université d’Amsterdam.

Selon lui, on observe depuis le XXème siècle un nombre de naissances qui diminue fortement parmi les femmes les plus aisées et les plus intelligentes. Celles-ci préfèrent en effet privilégier leur carrière et ne montrent plus d’intérêt pour la procréation. Inversement, les familles les plus en difficulté montrent souvent un taux de naissance élevé. De ce fait, la reproduction et nos chromosomes font vite le rapprochement : puisque l’intelligence est un frein à la reproduction, il faut que le niveau général baisse pour que la reproduction de l’espèce soit mieux assurée. N’oublions pas cette chose esssentielle, qui est que chacun de nos gênes a pour but de favoriser notre reproduction, rien n’est plus important pour eux.

(Je vous conseille l’article Sommes-nous moins intelligents que nos ancêtres ? par R. Tregouët, Santé, médecine et sciences du vivant. Evolution, 24/02/2017)

La chute du quotient intellectuel en France

En 10 ans, entre 1999 et 2009, le QI en France est passé de 101 à 97 et le temps de réaction moyen de l’être humain s’est allongé de 195 millisecondes à 230 millisecondes ! De quoi affirmer que nous devenons de plus en plus lents d’esprit. Cette baisse est commune à la plupart des pays occidentaux. De l’orthographe aux mathématiques, les élèves deviennent de moins en moins bons. Plus de fautes, moins de réactivité, un niveau scolaire général qui baisse. Non seulement cela semble venir de nos capacités naturelles, mais aussi d’une volonté politique qui semble désireuse d’abaisser notre niveau intellectuel :

  • D’un part, la société gouverne plus facilement des gens bêtes
  • D’autre part, notre génétique semble penser que nous nous reproduisons davantage lorsque nous réfléchissons moins

Impossible de lutter contre cette baisse puisque plus notre niveau intellectuel baissera, moins nous en serons conscients. 

Le niveau scolaire baisse, et ce fait est bien une réalité (voir par exemple scienceshumaines.com). Comme l’affirme le rassemblement d’enseignants Sauv.net :

En 1976,  un élève qui sortait du collège avait reçu 2800 heures d’enseignement du français depuis son entrée au cours préparatoire. En 2015,  il en a reçu environ 600 de moins. Il a donc perdu l’équivalent de deux années. C’est comme si, au milieu de son année de cinquième, on le faisait passer en seconde.Sauv.net

– Voir aussi mon article sur la perte de notre culture –

Les commentaires sont fermés.